Et le souffle pur descend

Quelques vers sans prétention écrits en février 2019.

et le souffle pur descend
sur nos clartés azurées
l’ombre du monde devant
nos aurores habitées
s’efface
et sans laisser de trace
laisse place
aux soleils levants
qui veulent émerger
– briser la glace et les silences,
danser
la caresse du vent
et le regard de Dieu.

Depuis mon enfance, j'aime écrire, dessiner, peindre et créer ; ma rencontre avec la poésie est, quant à elle, plus récente. Depuis, c'est une véritable partenaire de vie qui épouse une multiplicité de formes successives et se renouvelle sans cesse : tantôt exutoire ou partenaire d'expression, vectrice de mes odes à la joie et compagne de mes aspirations, la poésie sait m'écouter. Et si ces quelques mots n'ont pas suffi à satisfaire votre curiosité, c'est par ici que ça se passe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *