Le Temps

Une mise en scène d'interrogations et de croyances sur le temps. Qui appartiennent au passé. Déjà.

Linéaire. Comme un fil étendu qui s’allonge sans cesse, et s’étire inlassablement. C’est logique. Du bon sens. Mais… vraiment ? Et s’il était nuancé ? Impalpable et pourtant en relief ? Impossible ?! Alors, qu’est-ce que le passé, sinon un futur effacé par un indéniable présent ?

Un indéniable présent… Mais… L’instant présent ? En quoi peut-on dire que le présent existe, alors qu’au moment où l’on y songe, il est déjà passé ? Des foutaises. De simples excuses, inventées par notre esprit pour mieux nous tromper. N’y croyez pas. N’y croyez plus. Je n’y crois pas. Je n’y crois plus. La vie ? Comment peut-on affirmer vivre alors que le passé nous emprisonne ? Alors que le présent n’est qu’invention, et que le futur n’a pas de visage ?

La vie n’existe pas.
Blasphème.

Et la mort, impitoyable et indéniable… Comment pourrait-on affirmer qu’elle existe, puisque nous ne connaissons ni le présent ni le futur ? Elle exista. Autrefois. Avant. Mémoire. Elle n’est plus. Et lorsque nous reprendrons conscience qu’elle existe, elle se sera déjà évanouie.

L’existence est ainsi : indéfinie, nous ne savons ce qui la compose. Des souvenirs ; falsifiés, altérés, sûrement. Mais prisonniers du passé, nous ne pouvons avancer.

C’est cela.
Immobiles.

Depuis mon enfance, j'aime écrire, dessiner, peindre et créer ; ma rencontre avec la poésie est, quant à elle, plus récente. Depuis, c'est une véritable partenaire de vie qui épouse une multiplicité de formes successives et se renouvelle sans cesse : tantôt exutoire ou partenaire d'expression, vectrice de mes odes à la joie et compagne de mes aspirations, la poésie sait m'écouter. Et si ces quelques mots n'ont pas suffi à satisfaire votre curiosité, c'est par ici que ça se passe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *