Dans le tintamarre

Quelques vers sans aucune prétention, écrits un soir de mars. Juste un besoin d'exprimer quelque chose, sans trop savoir quoi.

Dans le tintamarre amusant
d’une nuit noire, dansant
au rythme des aurores
et des pots d’échappement,
des voix s’élèvent de ce qui dort
pour me susurrer amoureusement :
reprends-toi, il est temps.

De quoi je n’en sais rien, et pourtant
quelque chose s’agite – un peu de corps
pour naviguer en moi-même.

Au creux de tes soupirs
je te transpire.

Depuis mon enfance, j'aime écrire, dessiner, peindre et créer ; ma rencontre avec la poésie est, quant à elle, plus récente. Depuis, c'est une véritable partenaire de vie qui épouse une multiplicité de formes successives et se renouvelle sans cesse : tantôt exutoire ou partenaire d'expression, vectrice de mes odes à la joie et compagne de mes aspirations, la poésie sait m'écouter. Et si ces quelques mots n'ont pas suffi à satisfaire votre curiosité, c'est par ici que ça se passe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *