Vol d’une nuit, espièglerie

Ce poème, qui est davantage un test qu'autre chose, se base sur la similitude entre deux mots que j'ai voulu exploiter avec une certaine violence.

Vol d’une nuit, espièglerie,
Provocation, contradiction
Des directives du parent.

Enfant verni vole et s’enfuit
Loin des anciens, triste prison !
Et de leur cadre trop limitant.

Respect, amour et Harmonie
Se dissipent, disparition ;
Mort des valeurs, Soleil couchant.

Viol d’une nuit, espièglerie,
Le jeune adulte en perdition
Perd ses repères et, partageant,
Lègue son mal à d’autres enfants.

Depuis mon enfance, j'aime écrire, dessiner, peindre et créer ; ma rencontre avec la poésie est, quant à elle, plus récente. Depuis, c'est une véritable partenaire de vie qui épouse une multiplicité de formes successives et se renouvelle sans cesse : tantôt exutoire ou partenaire d'expression, vectrice de mes odes à la joie et compagne de mes aspirations, la poésie sait m'écouter. Et si ces quelques mots n'ont pas suffi à satisfaire votre curiosité, c'est par ici que ça se passe !

2 commentaires à la suite de la publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *